Lagom, la simplicité à la suédoise



Hello par ici !!!


J'espère que tout va bien pour vous en cette période de covid qui s'éternise grandement.. 😩

Alors, un petit tour en Suède pour voyager un peu, ça vous dit ?


J'ai envie de vous en dire plus sur la Lagom aujourd'hui. On connaît plutôt bien le concept du Hygge, le cousin danois du Lagom.

Pour ceux qui aurait quelques "lacunes" concernant le Hygge, il s'agit, grosso modo, d'un lifestyle très cocooning sur les bords. Surtout représenté par la décoration, le Hygge est, selon Wikipedia, "un état d’esprit positif procuré par un moment jugé réconfortant, agréable et convivial". Voilà, du coup je referme cette parenthèse sur le Hygge 😄

Le Lagom est donc suédois. Il n'est pas très facile de le traduire véritablement mot à mot (surtout qu'il n'y a qu'un seul mot 😂) mais ce qu'il faut comprendre c'est que derrière le mot "Lagom" se trouve tout un concept !

Et quel est-il ?? "Lagom" veut véhiculer l'idée du "ni trop, ni pas assez, juste ce qu'il faut".

La lagom regroupe tout ce qui concerne la vie moderne. Ainsi on retrouvera :

  • l'art de vivre Lagom (vie sociale...),

  • le Lagom au travail ainsi que dans la sphère privée

  • la nourriture Lagom (ou plutôt le choix de consommation en matière de nourriture)

  • le Lagom comme mode de vie durable pour soi (santé et bien-être) et pour la planète

  • la décoration et le style vestimentaire Lagom...

L'esprit Lagom nous invite à comprendre et à intégrer, sans force ni jugement, la juste mesure, le bon dosage.

L'idée est de réussir à saisir l'instant, à profiter pleinement de ce que nous offre le présent sans ressentir de regret quand le bon temps prend fin.

Il ne s'agit pas vraiment de tomber dans le contentement à valeur négative mais plutôt de ressentir de la gratitude à l'instant T et de développer sa capacité de résilience ainsi que de positivisme.

Je ne vais pas vous faire un cours sur le lagom aujourd'hui, je n'ai pas vraiment envie ni le temps de vous écrire 5 chapitres ici, dans cet article, mais je tiens à vous faire une introduction asse complète sur le sujet. Peut-être que je reviendrai sur le lagom de manière à décortiquer chaque branche de celui-ci.

Dans tous les cas ce n'est pas très surprenant que je me sente si attirée par cet art de vivre (mes lointaines origines suédoises n'y sont pour rien je suppose 🤣), je pense que tout est très lié, slow life, minimalisme, Lagom, et d'autres différentes philosophies qui favorisent éveil de la conscience... bref toutes mes thématiques de cœur.

Ce qui revient dans la plupart de mes thématiques c'est le désir de sortir de cette spirale infernale qui nous maintient dans un état de dépendance, de tristesse, de frustration, bref de très mauvaises vibrations. Quand j'écris cela je pense surtout à la surconsommation permanente, à l'hypocrisie ambiante, à cette tendance sur laquelle jouent la société de toujours nous pousser, indirectement, à nous déconnecter de nous-même et cela depuis notre plus jeune âge. Sortir des normes pour oser s'affirmer dans la bienveillance, est-ce vraiment si nian-nian comme volonté ?

Bref, revenons en au Lagom.

Je pense qu'on arrive à saisir le concept du Lagom lorsqu'on réalise pleinement que l'on a pas besoin de collectionner et de surconsommer en permanence, que cela soit en terme de temps, de matériel, de relation et même d'argent.

C'est un sujet très intéressant que j'aborderai probablement dans un autre article mais vous savez bien à quel point nous sommes presque tous obsédés par l'argent et par le fait d'en avoir toujours plus. Evidemment je ne vais pas expliquer pourquoi nous en voulons toujours davantage, ça me paraît évident et je pense que pour vous aussi. Cela dit, nous ne nous posons la question de façon ultra superficielle. Plus d'argent pourquoi exactement ? Pour se payer des vacances aux Seychelles ? Pour s'offrir des chaussures à 250 € tous les mois ? Pour avoir ce sentiment de sécurité ?

Bien souvent une des réponse qui revient le plus est "pour mettre ma famille à l'abri du besoin", mais du besoin de quoi exactement ?

En l'état, n'est-elle pas déjà à l'abri du besoin ? Alors pourquoi vouloir plus ?

Ces questions n'ont pas pour but d'être culpabilisantes, au contraire, elles permettent, selon moi, de nous rendre compte de nos désirs les plus profonds mais également de nos propres peurs et frustrations, qui ne sont peut-être pas celles de notre entourage (qui risquent, toutefois, de le devenir par contagion...)

Pour conclure je dirai que le Lagom nous invite à nous recentrer, à nous soulager de toutes ces "couches" que nous avons accumulé et à nous libérer, en d'autres termes, du superflu.


J'espère que cet article d'introduction au Lagom vous a plu. N'hésitez pas à commenter pour donner votre avis sur la philosophie du Lagom et pourquoi pas à partager si vous souhaitez participer à la diffusion de ce bel art de vivre (et accessoirement partager mon travail sur le sujet 😊)





15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout